COVID-19 – Réunion CSE 03 avril 2020

  • -

COVID-19 – Réunion CSE 03 avril 2020

Nouvelle réunion du CSE en mode restreint vendredi 03 avril 2020

Ce qu’il faut en retenir.

 la Direction a répondu aux questions posées par les élus du CSE.

Il s’agit déjà de la 10ème réunion du CSE depuis le début du confinement, belle preuve du dialogue social au sein de la CR.

La quantité ne fait parfois pas toujours la qualité, mais là, à part le couac du vendredi 27 mars et le léger coup de blues de la Direction mercredi dernier, on peut louer la qualité des échanges et des décisions prises (les horaires, les fermetures des agences, le principe des rotations, le déploiement du télétravail, le message qui dit non aux actions commerciales, le maintien du salarie à 100 %…), même s’il reste encore à parfaire certaines organisations.

Les salariés ont besoin de ces échanges où les élus peuvent porter les expressions, même sur des sujets parfois jugés futiles.

Malgré tout aujourd’hui on a vraiment le sentiment que la CR met ses soucis d’organisation avant les questions sanitaires et laisse trop à la manœuvre les initiatives des managers à qui l’on demande de faire fonctionner les boutiques.

Relâchement a été le mot employé par la CFDT la semaine dernière, on pourrait encore le ressortir avec le rapatriement des salariés dans les BR ; ce n’est pas parce que les première mesures ont été prises qu’il faut se laisser aller.

Voici l’essentiel des échanges :

– Le taux de présence des salariés (en agence et en télétravail) était au 02 avril de 62,6 % pour toute la CR (sites et réseau) et de 60,9% dans les DSA.

 

– Alors qu’à mercredi 79 BR étaient fermés, ils ne sont plus de 42 suite à la décision de rapatrier des salariés dans les points de vente fermés.

90 salariés se sont portés volontaires (à vérifier…) et sont affectés dans ces agences. 60 autres volontaires sont en attente faute de place.

Nous sommes intervenus pour regretter que cette mesure a sans doute amené des salariés qui télétravaillaient à venir travailler dans les agences. 

A noter que les BR restent fermés à la clientèle.

– Sur les congés cela va être rapide et malheureusement décevant pour vous, mais la Direction a seulement pris connaissance hier soir de l’accord national (cf. notre communication d’hier) et elle va en examiner la mise en œuvre au niveau de la CR. On peut le comprendre.

Un dossier sera présenté au CSE lundi prochain, pour un avis envisagé mercredi ou vendredi.

Il précisera les modalités d’application de cet accord national.

Donc pas de nouvelles à ce jour, il va falloir attendre la semaine prochaine.

Pour info l’accord national ne peut pas s’appliquer avant le 20 avril 2020, donc tant que le CSE n’a pas été consulté nul ne peut imposer aux salariés de poser des congés.

– Concernant l’organisation des SPAS nous avons demandé avec insistance à ce que les fonctionnements soient homogènes entre tous les SPAS, car à aujourd’hui alors que tous les pros et agris sont équipés de PC portables, certains salariés sont présents tous les jours en agence, d’autres alternent le télétravail tous les 2 jours, d’autres à la semaine.

Aujourd’hui certains managers font preuve d’autorité et refusent tout simplement le télétravail, à quoi bon avoir prioririsé le déploiement des PC portables auprès des Pros, si le télétravail leur est interdit ?

On rappelle l’engagement de la Direction de favoriser pleinement le télétravail dans le contexte actuel Place aux actes.

– Nous avons cité un ou deux exemples où l’activité commerciale n’est pas mise en parenthèses contrairement aux propos de la Direction lors de nos dernières réunions,  notamment un cas où il est dit que « le confinement a du bon», alors place au business, totalement insupportable comme action et message.

Tout comme a été soulevé des reportings lourds demandés aux salariés en télétravail notamment, voire les tableaux Excel qui circulent ici et là.

– Nous sommes aussi intervenus sur l’AEL de Nantes où les règles sanitaires ne sont pas strictement appliquées, la Direction va regarder et revenir vers le CSE la semaine prochaine.

La Direction confirme que l’AEL est bien scindée en deux équipes géographiquement distantes.

– La Direction confirme la décision du Groupe de ne pas solliciter une baisse d’activité partielle y compris pour les filiales comme Square Habitat ou Nexecur.

Par ailleurs la question du dividende est en suspens, une réunion du Conseil d’administration de CASA devrait se dérouler sur le sujet ; visiblement le Groupe ferait pression pour être exonéré du fait de sa structure juridique de la décision de la BCE de ne pas verser de dividendes. A suivre, car cela ne serait pas neutre sur les résultats de la CR.

– Sur les finances de la CR il est  évidemment encore trop tôt pour chiffrer l’impact de cette crise ; néanmoins il est estimé une baisse du PNB de 4 à 5 %, se pose la question du dividende CASA qui ressente 35 millions d’euros et bien sûr la CR s’attend à une hausse importante du risque.

A l’issue de cette crise la Direction se posera la question de la poursuite des investissements (agences horizon et embauches notamment).

– Certains salariés qui sont en arrêt pour garde d’enfants aimeraient pouvoir faire de manière partielle du télétravail; pour la Direction c’est l’un ou l’autre. Elle n’envisage pas le télétravail autrement qu’à temps plein; donc il n’est pas possible pour quelques heures de faire du télétravail. Le message a le mérite d’être clair.

– Nous avons aussi remonté à la Direction les inquiétudes de certains salariés qui se demandent alors qu’ils déclarent moins de 39 heures par semaine, s’ils ne devront pas récupérer ces heures. 

L’accord national de branche sur les congés signé par la CFDT et le SNECA-CGC (SUD est non signataire) réaffirme l’engagement des CR de payer les salariés à 100% même s’ils ne font pas leur temps de travail contractuel. Faisons ici confiance à l’employeur.

– Nous avons aussi alerté la Direction sur l’état de fatigue voire d’épuisement de nombreux salariés et notamment ceux qui travaillent sur le marché des pros et des entreprises en agence comme au siège. Même si l’activité est dense pour eux, ils auront aussi besoin de repos.

– Nous sommes enfin de nouveau revenus sur le manque d’informations dont nous font part les salariés, notamment à l’issue des audio où bien souvent rien ne ressort en direction des salariés.

Par ailleurs elle réfléchit toujours à envoyer des infos directement sur le mail privé des salariés, mais elle doit faire avec la RGPD. A suivre. 

Voilà l’essentiel de ce qui a été évoqué.

Comme toujours n’hésitez pas à revenir vers nous pour toute demande.

 

 


Rechercher

Abonnez-vous à notre newsletter

En cochant la case ci-dessus, vous acceptez de recevoir les newsletters du site cfdt-ca-crav.fr.

Archives