COVID-19 -Comptes rendus réunions CSE

  • -

COVID-19 -Comptes rendus réunions CSE

Nous vous proposons un retour sur cette semaine sociale dense avec 3 réunions avec la Direction (mardi, mercredi et ce jeudi) toujours pour évoquer le sujet du déconfinement au sein de la Caisse régionale.

Après avoir échangé longuement avec la Direction mardi après-midi, les élus CFDT ont transmis mercredi midi à la Direction les remarques suivantes.

Les voici,  avec en rouge dans le texte les réponses que la Direction a pu apporter :

“Les élus CFDT du CSE consultés sur le projet de déconfinement mis en œuvre par la Direction de la Caisse régionale à compter du lundi 11 mai apportent les commentaires suivants :

  • les délais relativement courts de consultation du CSE ; nous pensons qu’un déconfinement à une autre date aurait pu être envisagé,
  • le plan de déconfinement doit être partagé et accepté par les salariés, il est nécessaire de recueillir leur confiance pour les rassurer,
  • les mesures présentées ont vocation à s’appliquer pour la période du 11 au 30 mai, elles pourront être adaptées selon les retours ; d’autres dispositions seront mises en place pour la période qui suivra et seront présentées aux élus du CSE, 
  • il est un incontournable : notre priorité numéro 1 demeure d’assurer la sécurité sanitaire des salariés et des clients,
    • Réponse de la Direction oui c’est un préalable réaffirmé.
  • veiller à l’application stricte des gestes barrières et de protection partagés ensemble,
  • la mise en place prioritaire et impérative du télétravail qui doit demeurer la règle de fonctionnement au sein de la CR (sites et réseau), comme le stipulent le protocole de déconfinement du Ministère du Travail, la FNCA ou encore l’inspection du travail ; y compris dans les agences en ligne trop souvent laissées pour compte ou pour les SPAS,
    • Réponse de la Direction: oui au télétravail sur la base du volontariat et après échanges avec le manager.
  • le télétravail sera priorisé pour les salariés qui devront rester chez eux pour garder leurs enfants à compter du 11 mai, il devra être accompagné par les managers,
    • Réponse de la Direction : oui, si cela est possible.
  • permettre un mix dans la journée entre le présentiel et le télétravail, 
    • Réponse de la Direction : Oui
  • accompagner le télétravail par l’indemnisation prévue par la loi et l’octroi de titres restaurant pour les salariés des sites qui télétravaillent, 
    • Réponse de la Direction : Non
  • pas de double discours entre celui de la Direction et la mise en œuvre des décisions par les managers, comme nous avons pu le constater pendant le confinement,
  • pas de discours culpabilisant auprès des salariés qui ne pourraient venir travailler du fait des gardes d’enfants,
  • faire preuve de souplesse pour les salariés qui devront rester chez eux pour garder leurs enfants, ils pourront exercer une activité réduite, pas de pression envers les collègues concernés, 
    • réponse orale de la Direction c’est Oui, réponse écrite de la Direction : c’est moins tranché (voir plus bas)
  • autoriser les salariés à décaler les heures d’embauches et anticiper les heures de débauches afin de pouvoir récupérer les enfants à l’école, compte tenu de l’absence du périscolaire, 
    • réponse orale de la Direction c’est Oui, réponse écrite de la Direction : c’est moins tranché (voir plus bas)
  • l’ouverture des agences le matin à la double condition de ne pas brasser les populations et que les conditions sanitaires soient respectées,
  • communiquer au CSE les protocoles propres à chaque point de vente,
  • les mesures décrites sont conditionnées à la livraison effective des équipements (gants, lingettes, masques, gel) pour les salariés et pour les rendez-vous physiques à la livraison de plexiglass,
    • Réponse de la Direction: oui les kits sont en cours d’envoi et les plexiglass pour les RV dans les bureaux sont commandés, pas de plexiglass =pas de rendez-vous physique
  • prévoir un traçage au sol dans tous les points de vente ouverts,
    • Réponse de la Direction : oui cela doit être fait, le matériel a été livré dans les points de vente
  • refuser l’accès à l’agence aux clients se présentant sans masque,
    • Réponse de la Direction, oui
  • pas d’accueil partagé, ne pas solliciter les SPAS pour remplacer des absences à l’accueil,
    • Réponse positive de la Direction au moins jusqu’au 02 juin
  • le voltigeur : prioriser la présence du Directeur d’Agence pendant le première semaine, cela aurait un sens commerçant, accepter qu’un salarié refuse de tenir cette mission,
    • Réponse négative de la Direction pour la semaine, mais à voir pour le 1er jour d’ouverture
  • laisser la liberté aux salariés d’apprécier la souplesse horaire avec la diminution de la plage du midi pour une débauche plut tôt, pas d’accord préalable du manager,
    • Réponse  de la Direction : oui avec un arbitrage du manager
  • accepter qu’il ne pourrait y avoir aucun salarié jusqu’à 19h00, cela sous-entend de déconnecter les appels entrants à partir de 18h00,
    • Réponse de la Diretcion : non, car le manager devra veiller au bon fonctionnement de l’agence, pas de fermetures à 18h20
  • exclure les déplacements inter-agences, siège-réseau, spas-agences,
    • Pas de réponse, mais on peut imaginer qu’elle partage 
  • prévoir un sens de circulation dans les sites,
    • Réponse en réflexion,
  • ne pas demander aux salariés de poser plus de jours de congés que ne le prévoit l’accord de branche,
    • Réponse de la Direction, cela dépend, selon le choix des salariés,
  • pas d’actions commerciales pendant ces 3 semaines
    • Réponse positive de la Direction, mais on entend parler par exemple d’actions conquête dès la semaine prochaine, Info ou intox ?

Si nous pouvons nous entendre sur ces différents points, les élus CFDT du CSE accompagneront le plan de déconfinement proposé par la Direction.”

A l’unanimité le CSE a émis un avis favorable sur le déconfinement tel que la Direction l’envisage.

Mais que l’on ne s’y méprenne pas, avec cet avis la CFDT n’adresse pas un blanc-seing à la Direction ; nous resterons évidemment vigilants sur l’application de toutes les mesures car nous avons malheureusement plus de doutes que de certitudes sur leur juste application et ne partageons pas le même optimisme que les deux autres syndicats.

Nous trouvons que la Direction devient parfois très (trop) stricte dans ses décisions.

Nous sommes ainsi troublés par l’écart entre les discours rassurants tenus lors de nos réunions et les écrits plutôt déroutants dans les dossiers.

– Ainsi, on peut lire dans son dossier que “si un salarié est amené à débuter ou terminer sa journée plus tôt ou plus tard, il doit compléter sa journée sur la pause du midi (minimum 30 minutes de pause) et par du télétravail afin de réaliser 39h00 par semaine », alors que dans le discours on perçoit plus de rondeur, plus de souplesse.

– On lit aussi concernant les gardes d’enfants que la priorité, avant même le télétravail, est la prise de congés (c’est dans le dossier présenté lors de l’audio manager de mercredi), même au-delà des 10 jours prévus en avril et mai dans l’accord national, alors que dans le discours il est fait preuve d’agilité et de tolérance.

– Il a été annoncé mardi que les salariés du réseau pourront faire le choix de débaucher plus tôt en limitant le temps du repas, et mercredi on apprend que cela sera possible à condition que le manager valide la demande, l’agence doit demeurer disponible pour nos clients (par téléphone) jusqu’à 19h00.

Mais quel peut donc être l’intérêt d’avoir de telles méthodes bien plus anxiogènes que rassurantes ? Se protéger peut-être ?

Par ailleurs l’organisation du déconfinement repose trop sur les managers à qui l’on va demander beaucoup, ils portent une grande responsabilité dans l’application du protocole. Sont-ils tous en capacité par exemple d’apprécier les 4m2 alloués à chaque salarié dans les espaces collaboratifs ou dans les bureaux, le calcul n’étant pas aussi binaire que cela ?

Il leur reviendra aussi d’accepter ou non le télétravail, d’accepter ou non les débauches anticipées…

Bref on leur demande beaucoup, beaucoup trop.

Cela renforce évidemment notre attention et notre regret de ne pas avoir négocié un protocole de déconfinement, mais il est vrai que nous avons été les seuls à formuler cette demande.

Pour la CFDT le maitre mot est PRUDENCE.

Avec une inconnue importante : quelle sera l’attitude de nos clients ? Viendront-ils en masse dans les agences ?

Et puis autant le dire de suite, on sent que c’est le retour du business qui prime, sinon pourquoi aurait-on maintenu les horaires BMDP ?

La Direction souhaite le retour au monde d’avant.

Nous voulions un protocole de déconfinement qui soit compris et partagé et bien c’est en partie raté. Quel dommage, alors que depuis le 17 mars la CFDT a plutôt bien compris et bien accompagné les mesures mises en place par la Direction (malgré des différents), dommage d’en être arrivé là.

Même si la Direction a bien précisé que le 12 mai pour le réseau il serait hors de question “d’y aller à fond », si le matériel n’est pas là, si les salariés ne sont pas en nombre suffisant, il ne sera pas question d’ouvrir les points de vente. Pas question non plus d’ouvrir avec les pros ou agris. On verra….

De nos échanges avec la Direction voilà ce que l’on peut également rajouter :

– un kit de protection sera envoyé à chaque salarié, il comprendra des masques, des gants, des lingettes, du gel ; des plexiglass ont été commandés pour l’accueil dans les agences qui ne sont pas encore équipées et pour les bureaux de réception. 

Aucun rendez-vous possible si le bureau n’est pas équipé de plexiglass. Il faut privilégier les rendez-vous à distance.

Par ailleurs un salarié peut refuser de servir un client qui refuserait de porter un masque.

 Le télétravail est la règle de base ! 

Lorsque cela n’est pas possible et seulement dans ce cas, alors le retour sur site ou en agences est demandé avec toutes les mesures de protection et non l’inverse, ce n’est pas parce que les mesures sanitaires existent (masques, gel, gants, lingettes…) que le télétravail n’est plus possible, c’est écrit dans le protocole de déconfinement rédigé par le Ministère du Travail.  

Nous n’oublions pas que la Direction nous a annoncé à l’oral mardi qu’il devrait y avoir autant de salariés en télétravail le 11 mai et les jours d’après qu’avant. 

Encore un double discours ? Sans doute à entendre déjà ce qui se dit dans le réseau aujourd’hui où le message est sur certains secteurs:  tous en agences. On verra….

En tous cas on constate toujours des écarts selon les Secteurs et les métiers. Le 05 mai, le taux de salariés en télétravail pour la CR était de 40,60 % et de 33,60% pour les agences. Les secteurs Erdre et Loire (28,4%), Nantes St Herblain (27,50%) et Yon Bocage (26%) sont décalés. Les conseillers professionnels ne sont que 18,40% à faire du télétravail contre 28,60% pour les Agris.

– les AEL sur le pont depuis 8 semaines sont à part alors que l’on dit qu’elles font partie du réseau. Et pourtant il est refusé aux salariés la possibilité de faire du télétravail, officiellement en réunion il nous est dit que cela n’est pas possible car les conversations ne peuvent être enregistrées, aux salariés l’on dit qu’il s’agit de problèmes techniques autres. 

Les salariés des AEL pourront télétravailler mais sur d’autres missions que les leurs, comme par exemple faire des appels de courtoisie. Nous avons insisté pour que la Direction regarde avec attention la situation des salariés AEL, notamment ceux qui devront garder leurs enfants dès la semaine prochaine.

– le rôle du Voltigeur chargé de réguler et de coordonner le trafic dans l’espace accueil. 

Nous avons demandé une présence forte des Directeurs d’agence en tant que «commerçant » notamment le 1er jour pour rassurer, la Direction est plutôt en phase; par ailleurs à noter que des salariés peuvent refuser de tenir ce rôle.

– sur les congés, 2197 salariés ont bien posé les 10 jours de congés dans le respect de l’accord national, 261 sont “non-conformes” dont 146 avec justifications (activité essentielle, congés importants pris en janvier et février, retour d’absence longue )

– nous avons aussi soulevé l’absence de messages emphatiques vers le réseau autres que ceux envoyés par la Direction Générale ; pour certains salariés les seuls messages reçus concernaient le business. Cela vaut aussi pour d’autres Directions.

Deux points enfin avant de conclure  :

1-  Pour le dernier tract CFDT du confinement prévu samedi, nous vous invitons à nous faire part de votre sentiment sur la période difficile qui s’achève ou celle qui arrive.  En un mot ou en une phrase ou plus, exprimez-vous, nous publierons de manière anonyme vos expressions. 

Alors allez-y c’est par ici  POUR NOUS ECRIRE – On compte sur vous. Merci.

2- Pour les syndiqués CFDT, si vous souhaitez obtenir votre attestation fiscale de vos cotisations syndicales 2019 (crédits d’impôt de 66% sur les sommes versées) vous pouvez, soit aller directement sur le SITE CFDT et dans l’espace adhérent (avec votre numéro d’adhérent qui figure sur votre carte CFDT) éditer ce document, soit nous contacter, nous vous ferons parvenir le document. 

Et puis n’hésitez pas à nous faire part de vos remontées.

 

 

 

 


Rechercher

Archives