COVID-19 – Réunion CSE restreint du 18 mars 2020

  • -

COVID-19 – Réunion CSE restreint du 18 mars 2020

Ce matin le CSE en mode restreint (2 élus par syndicat) s’est tenu en Visio de 11h00 à 13H00. 

En même temps, se tenait la cellule de crise mise en place au niveau de la CR.

On rappellera que le Crédit Agricole comme toutes les banques est considéré comme une entreprise indispensable à la vie de la nation en ce temps de crise sanitaire.

Il a été abordé les points suivants :

–             4 cas avérés de suspicion de Coronavirus ont été portés à la connaissance de la Direction.

A chaque fois elle procède à la désinfection des agences ou unités, et demande au salarié de faire du télétravail pendant 14 jours, si cela n’est pas possible le salarié regagne alors son domicile pour 14 jours ; si le salarié est dans le cadre des fonctions essentielles, le télétravail sera privilégié pendant 14 jours, si cela n’est pas possible, il lui sera demandé de travailler de manière isolée au sein de la CR (dans les carrés de la CR).

–             la réflexion est en cours sur le fonctionnement des agences par rotation en demi-effectif. C’est une demande CFDT.

La Direction du réseau avec les DSA planche sur la possibilité de cette organisation dans un contexte où l’activité va logiquement baisser.

Pour la Direction cela pourrait concerner le réseau, hors les SPA (à aujourd’hui selon l’évolution de l’activité) et les AEL, avec soit un travail par demi-journée ou soit en alternance par journée entière.

La Direction envisagerait de décaler l’heure de débauche qui est depuis hier de 17H00 à 18H00 ou 18h30, afin de pouvoir permettre le traitement du multi-canal

Pour la CFDT ce mode de fonctionnement serait davantage protecteur et nous sommes plutôt favorables pour un travail par journée entière 1 jour sur 2.

La décision pourrait intervenir dans l’après-midi.

–             le droit de retrait a été évoqué.

La Direction a rappelé la loi : il s’agit d’un droit individuel que le salarié peut exercer lorsqu’il s’estime en danger et que l’entreprise ne fait pas ce qu’il faut pour le protéger.

Selon elle, elle met en place des mesures pour protéger les salariés.

Si un salarié exerçait ce droit il pourrait subir la contestation de l’employeur qui se traduirait par une retenue sur le salaire.

Le salarié pourrait alors contester devant de tribunal des prud’hommes en référé.

–             équipements des unités en gants, lingettes et gel

Les commandes ont été passées et la livraison devait intervenir hier. 

La Direction est dans l’attente. 

Pour info la CR des Côtes d’Armor qui est évidemment dans la même situation a fait cette demande et la livraison est prévue pour le 31 mars 2020 !

Rappelons qu’il y a une pénurie sur ces matériels et qu’ils sont prioritairement réservés au monde médical.

–             hygiène sur les lieux de travail

Nous avons demandé à la Direction d’être vigilante sur le nettoyage dans les unités et les agences et notamment dans les AEL où des remontées attestent que le nécessaire n’est pas toujours bien fait.

Toujours sur les AEL la promiscuité a été soulevée, la Direction va regarder.

–             compte tenu de l’absence de protection (gants notamment) nous avons demandé à modifier le process de gestion des versement espèces en passant en mode GDA (avec la douchette)

–             travail déporté des salariés du réseau dans l’agence la plus proche de leur domicile

La Direction ne dit pas non, elle va regarder au cas par cas les demandes selon la capacités d’accueil de l’agence souhaitée.

–             prévoir un message pour les clients (pros et agris) notamment pour les informer qu’ils ne pourront pas joindre leur conseiller après 17h00.

–                      les réunions dans les agences sont annulées

–             les AG des Caisses Locales sont reportées et la Direction regarde la faisabilité juridique de tenir l’AG de la CR via un vote par correspondance. 

La tenue de l’AG est essentielle pour pouvoir dénouer le versement de l’intéressement des salariés, c’est l’AG de la CR en effet qui doit valider les comptes de la CR.

–             pas de réponse sur les impacts éventuels des congés maladie pour garde d’enfants sur la RTT des salariés.

–             le salaire des salariés sera bien versé le 27 mars sans tenir compte du réel temps de travail des salariés (qui est avec la crise inférieur aux 39h hebdo)

–             il n’est pas question d’imposer aux salariés de poser des RTT

Voici l’essentiel des points abordés en un temps contraint de 2heures.

En préambule de cette réunion la Direction a demandé à chacun dont aux syndicats de la sagesse et du calmeet d’éviter ainsi de rajouter à travers des écrits d’avoir des propos anxiogènes, la situation est suffisamment tendue pour ne pas en rajouter.

Vous avez été nombreux à nous remonter vos commentaires, vos questionnements, vos inquiétudes, nous vous en remercions.

Continuez ainsi.

A chaque fois, nous remontons vos réflexions auprès de la Direction, nous le faisons afin qu’elle entende ce que disent les salariés et qu’elle apporte des réponses précises à toutes les demandes.

Rendez-vous demain à 11h00 avec la Direction pour une nouvelle réunion et dans l’après-midi pour vous en faire un retour.

Remontez nous vos interrogations pour demain.


Rechercher

Archives