Category Archives: Série de l’été 2020

  • -

Chapitre 4 – Le dialogue social

Ah ! On peut l’affirmer ! Nous avons aimé ce chapitre pour le dialogue social nourri vécu durant cette période.
Un haut niveau de dialogue social comme rarement nous en avons connu au sein de la CR et que nous devons à la Direction qui après avoir quelque peu trainé les pieds a finalement joué le jeu en donnant enfin du poids aux partenaires sociaux.
“Lire la suite”

  • -

Chapitre 3 – Des temps difficiles

Oui, tout ne fût pas facile.
Nous avons ainsi parfois entendu des salariés aigris, quelquefois jaloux de voir certains rester chez eux pour garder leurs enfants, sans travailler ou presque, alors qu’eux étaient sur le front et croulaient sous une forte activité mettant leur santé en danger. 
Nous avons aussi vu des salariés ayant peur pour leur santé et celle de leur proche et d’autres jouer les héros à braver le virus souvent avec inconscience.
Iniquités et inégalités
Voilà une évidence, la situation a généré des inégalités et des iniquités entre salariés, mais comment pouvait-il en être autrement ?
Devait-on ne pas payer ou diminuer la rémunération de ceux qui étaient chez eux ?
Devait-on refuser les arrêts de travail pour garde d’enfants ?
Devait-on interdire le télétravail à ceux qui pouvaient y prétendre au prexte que certains en étaint exclus ?
Pouvait-on fermer l’entreprise ?
Evidemment non.
Mais certaines des iniquités soulevées sont aussi de la responsablité de la Direction qui, à être très libérale par exemple sur le télétravail, a trop laissé la main aux managers et là, il y a eu effectivement de vraies inégalités de traitement entre les salariés.
“Lire la suite”

  • -

Chapitre 3

Le chapitre n°3 de la série de l’été disponible sur le site dès mardi…


  • -

Chapitre 2 – Mercis

Au second épisode de cette série d’été nous voulons nous souvenir du commencement et de l’angoisse qui gagnait l’entreprise dès le 17 mars à chaque cas suspicieux qui surgissait, amenant alors l’employeur à faire évacuer les points de vente ou services, à imposer une quatorzaine aux salariés et à désinfecter les locaux.
L’irréel allait parfois virer vers l’irrationnel.
Nous n’ignorons pas qu’après plusieurs semaines de confinement une facture psychologique s’est installée pour celles et ceux qui étaient sur le pont à répondre aux demandes des clients ou à faire fonctionner l’entreprise tout en craignant pour leur santé. Mais aussi pour celles et ceux qui ont poursuivi leur activité en situation de télétravail dans un contexte pas toujours simple entre les devoirs scolaires, des logements parfois exigus, des conditions matérielles quelquefois inadaptées et la pression parfois excessive des managers.
Nous pensons aussi aux autres, aux salariés qui n’ont rien demandé et qui ont dû rester du jour au lendemain chez eux pour garder leurs enfants ou pour mieux se protéger.
“Lire la suite”

  • -

Chapitre 1 – Prologue –

Bien sûr qu’elle est encore loin d’être achevée, mais l’année 2020 restera dans toutes nos mémoires jusqu’à la fin de nos jours, tant ce que nous avons vécu avec le Coronavirus est historiquement tragique, tellement irréel.

  • nous aurons appris à utiliser des mots et des expressions inhabituels ou inexistants :clusters, confinement, déconfinement, gestes barrières, pandémie, distanciation sociale, plage dynamique et à découvrir des personnalités inconnues du plus grand nombre devenues des icônes comme les professeurs Salomon ou Raoult.
  • le silence, libérateur et apaisant mais angoissant s’est abattu sur la Caisse Régionale. Le chantier CAMPUS à l’arrêt, idem à La Roche sur Yon, pas ou peu de circulation sur la route de Paris, le rond pont de l’Atlantique quasi désert, plus aucun avion dans le ciel, très peu de voitures sur les parkings, rien que le silence devenu une réelle aubaine pour les animaux.
“Lire la suite”

Rechercher

Abonnez-vous à notre newsletter

En cochant la case ci-dessus, vous acceptez de recevoir les newsletters du site cfdt-ca-crav.fr.

Archives